© CPIE du Cotentin - Maison de l'Environnement - 30, rue de l'hippodrome -

BP-42 50430 LESSAY 
Tél.: 02 33 46 37 06 - Fax.: 02 33 46 63 06 
E-mail: accueil@cpiecotentin.com - Site web: www.cpiecotentin.com.

Illustrations, conception graphique : © Céline Lecoq. Tous droits réservés.

Site créé avec Wix.com

Tortue Caouanne (© C. Lecoq)

Tortue Luth (© S. Barrioz)

vipère péliade

1/2
un dragon dans mon jardin CPIE Cotentin

Artificialisation des terres agricoles, intensification des pratiques culturales, régression des prairies… Dans ce contexte, un amphibien a pourtant survécu dans l’Eure, au sein d’une oasis d’élevage extensif : le Sonneur. Bénéficiant d’un programme de réintroduction, cette espèce rare et toujours en danger est aujourd’hui, dans la vallée de l’Iton, un précieux indicateur de la dynamique des milieux naturels et, au-delà, des agrosystèmes.

Après les coups de vent de la semaine dernière (mi-février 2020) : deux tortues marines échouées sur la côte ouest de la Manche

Les tortues marines sont des reptiles signalés en Normandie depuis le milieu de XVIIIe siècle au moins. Ces voyageurs au long cours qui se reproduisent sur les plages en Guyane, du Mexique ou de Floride, fréquentent plus ou moins régulièrement les côtes de la région. L’essentiel des observations a lieu sur le littoral occidental  de la Manche.  Depuis le début des inventaires des reptiles et des amphibiens de Normandie par l’Union Régionale des CPIE de Normandie, une quarantaine de tortues ont été observées dans la région depuis 1994, au large autour de Chausey ou, surtout, échouées. Il s’agit généralement de la Tortue Luth (qui peut atteindre 2 m !) et de la Tortue Caouanne, plus rarement de la Tortue de Kemp. L’ingestion de déchets en plastique est une cause très importante de mortalité, surtout pour la Tortue Luth. Cependant, la plupart des Tortues de Kemp et Caouanne signalées sont des jeunes échoués après une tempête hivernale.

Cette semaine, en période de vacances, profitez des accalmies pour vous promener sur la plage, le long des laisses de mer. Si vous observez une tortue, ne la touchez pas et contactez le Centre d’Étude et de Soin des Tortues Marines (05 46 34 00 00).

Le nouvel arrêté de protection des Amphibiens et Reptiles de France métropolitaine est actuellement en cours de consultation publique.

La Vipère péliade n'est toujours pas protégée tout comme la Grenouille rousse !

Vous pouvez d’ores et déjà faire entendre votre voix en participant à la consultation, ouverte jusqu’au 1er décembre prochain, via le lien ci-après : Je donne mon avis !

L’exemple étayé de la Normandie : entre 2007 et 2018, soit en seulement 10 ans, environ un quart des populations d’amphibiens y ont disparu.

Des secteurs à prospecter en 2020 !

Des secteurs sont encore sous inventoriés et pourraient réserver de belles surprises, notamment pour les Reptiles. Il s'agit des zones claires cartographiées où les connaissances sont très faibles, voire nulles...

Transmettez vos observations sur https://www.undragon.org/dragonniers/

Un Dragon ! Dans mon jardin ? 2020 est de retour... alors, à vos appareils photos et smartphones!

Avez-vous déjà croisé le Triton crêté, semblable à un petit dragon? La Salamandre, créature inoffensive sujette à mille croyances ? Le Crapaud commun, fidèle allié des jardiniers ?

La Rainette arboricole, aux allures exotiques ? La Vipère, farouche serpent fascinant ?

La Couleuvre d’Esculape, serpent arboricole ?

En Normandie, il existe 17 espèces d’amphibiens et 15 espèces de reptiles : partez à leur recherche ! La chasse photo est ouverte dès le mois de février dans toute la région !

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now